top of page
Rechercher

La Route des Grandes Alpes

Dimanche dernier (12/06) Vincent et moi avons pris le départ de la route des grandes alpes, objectif relier Thonons-les-bains et Nice par la chaîne des alpes, une belle aventure en perspective !


Jour 1 : Thonons-les-bains -> ST Jean de Sixt : 94 km 2100 D+

Après avoir rejoint Thonons en train,



Nous voilà parti à la recherche du KM 0 pour immortaliser le départ




Direction la première montée on se met en route gentiment pour s’acclimater et s’habituer au pilotage avec sacoche, en grimpant le col des Gets puis le col de Châtillon.


On s’attaque ensuite au col de la colombière oú nous sommes rapidement arrêté par la gendarmerie car le criterium du dauphiné descend le col, ça sera donc pause boisson fraîche.


On reprend le départ 1 heure après et fini le col avant de basculer sur St Jean de Sixt



Une belle mise en jambe, une bière et installation des tentes et repos .



Jour 2 : St Jean de Sixt -> Bourg St Maurice : 98km 2800 D+

Après avoir plier tout le camp il est temps de reprendre la route, on commence par le Col de des Aravis, de belles montagnes saillantes.



On bascule ensuite sur la Giettaz, on suit l'Arrondisse par la vallée jusqu'a Flumet, nous entamons notre deuxième ascension, le col des Saisies .




On se laisse descendre jusqu'a Beaufort ou nous ferons une pause casse croute, il va falloir prendre des forces avant d'attaquer le dernier col, on tombe sur une superbe boulangerie que nous a conseillé un Beaufortains !






Nous voilà prêt pour le Cormet de Roseland, superbe col qui se laisse découvrir de virage en virage entre les sapins puis au 3/4 du sommet le somptueux lac de Roselend, on en profite pour faire des jolies photos.





Le ciel gronde, ça sent mauvais pour la suite, on arrive tout juste au sommet que nous voilà sous une pluie battante, j'en profite pour prendre tout de même la photo finish !



Une jolie descente qui se fera tout de même apprécié, on rejoint Bourg-St-Maurice, plus une goutte, on décide de faire une pause boisson chaude et une petite douceur avant de rejoindre le camping.




Depuis quelques jour on entend que le col du Galibier est fermé pour travaux, on se renseigne auprès de l'office de tourisme de Valoir, il est vrai, il nous faut modifier notre parcours ce soir !


Jour 3 : Bourg-St-Maurice -> Oulx (Italie) 150 km 3800 D+


Nous avons décider de prendre une variante de la route des grandes Alpes (à noter qu'il en existe plusieurs tout au long du parcours)


On se met en jambes avec le Col de l'Iseran ( plus haut Col de France), pause photo au barrage




On fera également un arrêt à Val d'Isère, une pause boulangerie (oui encore) en plus ça en valait la peine, une délicieuse Tourte au Beaufort nous tendait les bras



Nous serons légèrement déçus par le sommet bien exploité par les remontés mécaniques etc.. Nous devenons exigent en termes de col au fil des jours !




C'est parti pour une longue descente jusqu'a Bonneval sur Arc, très joli pour le coup.






Nous suivons la vallée jusqu'à Lanslebourg-Mont-Cenis, un arrêt restauration, on a pas été difficile sur ce coup là, tout est fermé, c'est la hors saison ...


On attaque le Mont Cenis, qui nous fera basculer chez nos voisins italiens, après avoir contemplé son lac et sa descente en lacet très joueuse.





Nous rejoignons Suza par une magnifique route en balcon, une descente raide qui nous ramène à une belle chaleur, 42 degrés au compteur, nous y laisserons des plumes sur les deux dernières montées en plein soleil que nous avons sous estimé ! C'est vrai que des petites bosses de 300D+ c'est rien... Nous arriverons à Oulx cuit cuit dans tout les sens du terme !




Jour 4 : Oulx -> Barcelonette 150 km 3300 D+


On quitte l'Italie par le col de L'Echelle, il porte bien son nom le bougre, quelques passage à 15% ...



On bascule sur Briançon par la belle vallée de Clarée.


Encore un gros morceau, le Col de l'Izoard, très jolie route à travers la forêt.




Il nous reste un col pour cette journée, le col de Vars que nous grimperons par Guillestre.





C'est profil descendant jusqu'à Barcelonette, à défaut de manger pizza en Italie ça sera en France, noter l'art de la livraison by Vincent !




Jour 5 : Barcelonette -> Saint Martin Vésubie 115 km 2800 D+


C'est parti, départ matinal pour moins souffrir de la chaleur, on s'attaque au col de la bonette, plus haute route d'Europe (2802 M), du pied jusqu'au sommet nous nous régalerons avec le paysage sauvage et très calme, les cimes de la bonette semble nous êtres privatisées !






Tellement calme que les Marmottes n'hésitent pas à pointer leurs bout du nez.






Après une longue ascension et une dernière partie de la route fort en pourcentage, nous voilà sur la plus haute route d'Europe, la classe !




C'est partie pour une très longue descente, juste magique, cela restera notre col coup de coeur.




En pleine descente Vincent perd l'usage de son frein avant.. on s'arrête plus bas faire le point et trouver un réparateur, il y en aura un seul, ce sera à St Martin Vésubie, notre arrivé, il va falloir être prudent et ne pas trop forcer sur le frein arrière.


On traverse la longue vallée de la Tinée sous une bonne chaleur, on s'attaque ensuite au Col St Martin dans une fournaise ... Les litres d'eau on coulés à flot !



On bascule sur St martin Vésubie, dès les premiers virages on constate les dégâts de la Tempête Alex qui a dévaster le village en octobre 2020, ça fait froid dans le dos pour le coup.


On dépose les bagages et on filent au magasin de vélo pour faire contacter la panne du vélo de Vincent.


Le réparateur se démène et veut que nous finissions nôtre aventure par les cols que nous avions prévu, il appelle même un amis qui roule plus pour aller piquer son frein avant, en deux trois tour de pédale en VAE le voilà revenu hélas ce n'est pas le bon modèle ... Déception ..


Il retrouve un piston qu'il gardait au fond d'un tiroir, 30 min plus tard ou entend couiné, ça sent le frein qui se réveille ! Nous voilà reparti avec un frein qui couine mais qui freine !




Jour 6 : Saint Martin Vésubie -> Nice 100 km 2000 D+


Dernier jour, on sent que c'est la fin, la nostalgie se fait sentir quand on se dit que c'est la dernière fois que nous plions les tentes..


C'est parti on s'attaque au Col de Turini, il est à peine 8h la chaleur se fait déjà sentir .




On se laisse glisser dans une descente très sauvage et avec des paysages changeant, le sud est bien présent, beaucoup de rocailles.




ça couine mais ça freine !





On rejoins le col de Castillon, les cols sont de moins en moins longs, le profil est de plus en plus descendant, la fin approche




Menton pointe le bout de son nez, la circulation se densifie , la chaleur monte.


On grimpe le dernier col, le col d'Eze, une vraie autoroute, Monaco en contre bas ...




La mer apparait de plus en plus .




Very Nice, on est arrivés !



Le contrat est rempli, ça aura été une belle aventure partagé entre potes, que du bonheur !

Bravo Vincent pour ton premier Bikepacking ça va être difficile de faire plus beau maintenant !


Quelques chiffres :


*6 Jours

*720 km

*17 000 D+

*15 Cols Mythiques

*40h

*Des montagnes pleins la tête


Maintenant place à la préparation de notre gros objectif ; la Transmaurienne Ultra, un gros chantier de 270 km 10 000D+ à boucler en moins de 50h...


Tout seul on va plus vite à plusieurs on va plus loin.


A bientôt,


Vincent & P.E

105 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 則留言


Stéph T.
Stéph T.
2022年6月26日

Quelles belles montagnes vous avez gravies. Encore quelques CR comme ça et j'achète un vélo de route 😉🤣

Bravo en tous cas pour ce beau périple. Les photos sont magnifiques.🤩

按讚

ch.berat
ch.berat
2022年6月26日

Belles routes ! Beaux chiffres ! Beau maillot ! Merci pour le partage.

按讚
bottom of page