Rechercher

MB RACE By p.E

Petite parenthèse :


(Pour moi la Mb Race c’est avant tout une revanche sur le passé, j’ai commencé mes premiers tours de roues sérieux (une sortie régulière par semaine) à l’automne 2018 n’étant pas sportif et ne prenant pas le temps de faire du sport auparavant par manque de temps, d’envie et d’énergie lié à mon ancienne profession, ce sont ces raisons qui m’ont poussé à me reconvertir fin 2018, c’est alors qu’une nouvelle vie avec un nouveau loisir, le vélo commence pour moi.)


Eté 2018, un ami deviens finisher de la MB Race 140km, cela me donne envie et je me dis pourquoi pas moi ! c’est alors que me lance dans le vélo, quelques sorties par ci par là pour commencer





Automne 2018 je décide de contacter le TACVTT via Strava pour aller tester une sortie club c’est notre fameux JuJu Saucisson qui me réponds et me dirige à l’hippodrome un dimanche, 40 km 1000 D+ j’abandonne au Château de Saint Bonnet, je mets 1 semaine à m’en remettre mais je m’inscris au TAC tout de même, car l’ambiance y est bonne les membres sont super.

Début 2019 j’essaie de me greffer aux « costauds », pour partir vers d’autres horizons, plus de rythme, des parcours plus longs, je rencontre de belles personnes, certains ont de beaux palmarès, je bois leurs paroles, j’apprends de leurs expériences autours de bonnes bières lors de nos randonnées extérieurs (ils fut un temps il y ‘en avaient ☹).

La suite vous l’as connaissez plus ou moins …


MB Race :

2019 pas assez d’expérience, bien que toute mes sorties le rêves de finir la MB Race me boost.

2020 : Je décide de m’inscrire hélas annuler, ça sera un challenge Everest pour compenser 8848 D+ sur home trainer (12h de pédalage)


2021 : Je m’inscris en croisant les doigts j’oriente ma préparation spécifiquement pour la MB Race, je roule plus, plus longtemps, plus loin, plus de D+.


A deux semaines de l’événement : Je commence à m’orienter vers de la récupération tout en gardant de l’intensité dans l’entrainement.



J-3 : Dernière modification et préparation du vélo pour la course, pneu roulant à l’arrière et mixte à l’avant, très bon choix car les montées sont bien roulantes et assez sèches (Quand ils ne faut pas porter car des pentes à 30% voir plus on en aura eu)





J-1 : un petit déblocage pour réactiver les jambes sur home trainer (pluie oblige)

Arrivé à Megève à 17h pour le retrait du dossard et le briefing, plutôt rassurant sur la météo du lendemain, certes terrains très boueux mais nous allons rouler sous le soleil et ça c’est un bon point !






Le podium des Championnats, et oui c’est une course pour certains et pour d’autres le défi de la terminer (le 1 er finis en 9h et quelques !)




L’arche d’arrivé ou je m’y vois déjà même si ce n’est qu’un rêve pour le moment.




J-J Réveil 4h pétante frai comme un gardon, petit déjeuné, en tenue et direction Demi-Quartier le village départ pour y garer la voiture.

Je rejoins Megève à vélo en guise d’échauffement environ 2,5km c’est parfait.




Ligne de départ direction le SAS 3 (dossard 719) pour moi, les copains sont SAS 1.




5h50 en place, une petite barre céréales pour patienter, je me dis que ça va être une belle journée de vélo, qu’il faut prendre du plaisir avant tout comme d’habitude !


6h : top départ, je pars comme si j’allais faire 20 km en tempo parfois au Seuil pour remonter le maximum de personnes afin d’éviter les bouchons dans la première descente technique, j’aperçois Julien partit cool on discute 5 minutes puis je pars de plus belle rejoindre Vincent qui la veille m’avait annoncer avoir la même stratégie. Je le rejoins dans la montée du Jaillet on monte ensemble toujours en rythme soutenue.



On continu sur ce rythme jusqu’à Megève arrivée du 70km que l’on boucle à 12h, les écarts sont faits on est tranquille et « respire mieux ». Un coup de nettoyage rapide et de l’huile sur la chaine et c’est reparti. Le rythme baisse et les pentes augmentes de plus en plus direction le 100km.


Avant d’arrivé sur Combloux on se confirme avec Vincent que l’on poursuit sur le 140 km, avec 1h30 d’avance ça nous laisse du temps même si il ne faut pas chômer. Dernière zone d’assistance, on remet de l’huile, un ravitaillement et c’est reparti.



On retourne au Jaillet, un mal de dos de plus en plus intense sur les portages puis sur le vélo me fait ralentir, j’évite de trop « taper de dedans », Vincent avance et m’attend en haut.

Dernière grosse montée tête du Torraz, pour moi ça sera la tête sur le guidon 35% même un âne n’en veut pas, en haut on fait le point rapidement avec Vincent il nous reste 1h pour atteindre la dernière barrière horaire faut pas trainer, on est pas à l’abris d’un imprévu. Encore quelque beau portage puis on redescend sur Les Frasses, Vincent m’y attend le sourire jusqu’aux oreilles et là on se dit ça y est on l’a fait !!!!!!

Il est 20h, on se laisse glisser jusqu’à Megève prudemment.

On arrive sur Megève les copains nous attendent, on franchit ensemble la ligne d’arrivée, on monte sur la rampe pour trinquer et savourer une bonne bière !



Cette photo je ne m’en lasserai jamais de l’a regarder, elle évoque tellement de souvenirs, merci à toi Vincent nous avons fait un joli binôme !




Merci à tout ceux qui m’ont soutenue avant pendant et après, sans vous rien n’aurait été possible.

Merci au Papa de Vincent pour l’assistance 5 étoiles

Bravo aux copains qui sont allés au bout d’eux même !


PS : l'ostéopathe se lundi n'a pas été de trop !

69 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout